Home » art contemporain » Un été à Bordeaux : les expos à ne pas manquer

Un été à Bordeaux : les expos à ne pas manquer

Pourquoi l’art figuratif ?

Le Capc s’associe à la Fondation Gandur pour l’Art (Genève) et à la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image (Angoulême) pour emmener les visiteurs sur le chemin toujours actuel de la Figuration narrative. Un sujet ambitieux, de proportions et de longévité considérables : cent œuvres dans les deux galeries du deuxième étage et la possibilité de mêler les œuvres de Fromanger (magnifiques toiles de la série Boulevard des Italiens), Monory ou Aillaud face au travail de Franquin, Martin Vaughn-James, Keith Haring ou Philippe Thomas. De quoi se poser bien des questions. On en suggère une pour la route : Figuration narrative et gilets jaunes.

« Histoire de l’art cherche personnages…», CAPC musée d’Art contemporain de Bordeaux, 05 56 00 81 50, du 20 juin au 2 février 2020

Gérard Fromanger, Paramount Cinéma (Série Boulevard des Italiens), 1971, huile sur toile, 100 x 100 cm ©Fondation Gandur pour l’Art, Genève. Photo : André Morin ©Gérard Fromanger

J’écris ton nom

Encore un partenariat, celui du musée du Louvre et du musée des Beaux-Arts de Bordeaux, qui ravit à l’institution parisienne quelques-uns de ses chefs-d’œuvre, le temps d’un été prolongé. La Grèce sur les ruines de Missolonghi de Delacroix, La Mort de Marat de David viennent illustrer une réflexion sur la liberté. Que signifie le concept au plan philosophique, social, politique et qu’en avons-nous fait depuis les Lumières ? Existe-t-il une esthétique de la liberté, quel rapport entretient-elle avec l’artiste, sa production est-elle liée au libéralisme économique ? Et, last but not least, de quelle sorte de liberté le progrès est-il le garant ?

« La passion de la liberté. Des Lumières au romantisme », Galerie des Beaux-Arts, 05 56 00 81 50, du 19 juin au 13 octobre

Jean-Joseph Taillasson, Léandre et Héro, 1798, huile sur toile ©Bordeaux, musée des Beaux-Arts

Sans complexe

Pour sa saison culturelle 2019, Bordeaux a choisi le thème de la liberté. Toutes les institutions se sont mises au diapason. Le Madd a repris l’exposition « Memphis-Plastic Field » présentée en 2018 à la Fondation Berengo en marge de la 16Biennale d’architecture de Venise. Le  groupe Memphis, créé par Ettore Sottsass à Milan en 1980  auquel se rallient des designers comme Shiro Kuramata, Andrea Branzi, Javier Mariscal, Michele De Lucchi, les Bordelaises Martine Bedin et Nathalie Du Pasquier, Memphis, c’est la fin de la modernité austère post-Bauhaus, l’explosion des couleurs, des formes, de l’humour, le surgissement de l’objet pris pour lui-même et non pour sa fonction, le champ de tous les possibles. Les années 1980, quoi.

« Memphis-Plastic Field», Musée des arts décoratifs et du Design (Madd), 05 56 10 14 00, du 21 juin au 5 janvier

Colorado, Marco Zanini, 1983, Memphis Milano Collection, théière en céramique, 29 cm x 23 cm.
Photo ©Lucien Schweitzer Galerie et Editions Courtesy Memphis Srl

Entrez dans le miroir

Sous le pseudonyme de « Seth » on trouve Julien Malland, né en 1972 à Paris, artiste urbain qui se désigne lui-même comme « globe painter » : après avoir commencé à peindre des graffitis dans le XXe arrondissement de Paris, il produit dans le milieu de la publicité, de la bande dessinée, du dessin animé, puis voyage pour peindre dans les villes du monde entier, Miami, Shanghai, Berlin, Paris. On reconnaît immédiatement ses personnages, installés sur les murs comme sur la page d’un livre, la plupart du temps des enfants, porteurs de contes et de rêves. À l’Institut Magrez, on montre plus de cinquante personnages, toiles, photographies, installations et des œuvres créées in situ.

« Seth », Institut culturel Bernard Magrez, château Labottière, 05 56 81 72 77, du 2 juillet au 7 octobre

Seth, Aut viam inveniam aut faciam, 2018, acrylique et aérosol sur toile, 146 x 114 cm ©Seth

Cet article Un été à Bordeaux : les expos à ne pas manquer est apparu en premier sur Connaissance des Arts.

Source : https://www.connaissancedesarts.com/art-contemporain/un-ete-bordeaux-les-expos-ne-pas-manquer-11123163/